Cœur de l’art classique javanais et de la culture traditionnelle, Yogyakarta (à prononcer Djodja) est en fait l’ancienne capitale de l’Indonésie. Marquée de nombreux contrastes, Djodja arbore d’énormes centres commerciaux qui viennent jurer avec les petits marchés locaux où pléthores d’artistes vendent leurs œuvres. Malgré le flux continu des klaxons, il fait bon vivre à Djodja, et elle a le mérite de s’y arrêter plusieurs jours tant il y a à faire dans les environs.

Encore une fois, je fais le (bon) pari de rencontrer quelqu’un de couchsurfing : Dani. Je partagerai mes dernières journées en terre indonésienne avec elle. Elle me conseilla sur les activités à faire aux alentours de Yogyakarta (avec bien entendu la visite des fameux temples de Borobudur et Prambanan), mais m’emmena aussi dans les recoins des ruelles les plus incongrues. En tant que fin gourmet, je pus y découvrir de nombreuses spécialités javanaise comme le Gudeg Yogya ou le Kipo (et franchement, c’est super bon).
C’est parti, allons-y pour cette dernière étape (en scooter bien évidemment) afin de découvrir ensemble le royaume de Yogyakarta !

Sommaire de l’article

Carte de Yogyakarta

Temples de Yogyakarta : Prambanan et Borobudur

Prambanan et Borobudur pour les plus célèbres. Ce qui est assez amusant, car en réalité, Borobudur n’appartient pas au royaume de Yogyakarta mais au Kabupaten (administrativement, la subdivision d’une province) de Magelang. Faisant parti des joyaux de l’art bouddhique au même titre que la cité d’Angkor ou du royaume de Bagan, la grandeur du temple impressionne : pas moins de 2 670 bas-reliefs et plus de 500 statues de Bouddha décorent une pyramide à dix niveaux.
Afin de mieux saisir la grandeur du site jonché entre pierres volcaniques, jungle et rizières, gravissez les collines alentours. Il est possible de venir y observer le lever du soleil (en payant un prix d’entrée plus élevé bien entendu) mais apparemment, d’après de nombreux dires, il est rare d’avoir un ciel dégagé au petit matin.

Stupa de Borobudur

Après 90 minutes de scooter, 182 coups de klaxons et 12 accidents évités, on arrive à Prambanan. Réparti sur une large surface (390*222 m), ce temple est un ensemble de 240 temples shivaites (le shivaïsme est une branche de l’hindouisme où Shiva est la divinité suprême). La cour du centre abrite les temples principaux, dédiés à la Trinité Trimurti (Brahmâ, Vishnou et Shiva symbolisant respectivement la création, la préservation et la destruction) : au nord et au sud du Candi Shiva, le plus haut et le plus saint des temples s’élèvent le Candi Brahmâ et le Candi Vishnou. Ces temples vont par deux : l’un pour la divinité, l’autre en face abritant le vahana, monture de la divinité.
Afin de continuer dans la lancée des heures bleues, venez en fin de journée pour admirer le coucher de soleil.

Mon avis est très mitigé concernant ces temples. En effet, la quantité de touristes érode malgré tout le semblant quiétude qui y règne, et que je ressens dans, par exemple, nos églises ou au temple de Pura Batu Bolong de l’île de Lombok.

Cascades et grottes de Yogykarta

Suite à la petite déception des temples, je choisis de me reconnecter avec la nature, et de partir en exploration un petit peu à l’aveuglette. Je traîne chez Dani et pianote sur Google Maps tout en embêtant l’un de ses 5 chats, puis je repère des grottes, des cascades, à n’en plus savoir où donner de la tête !
La première carte que je pioche est une carte cascade. J’ai malheureusement oublié le nom, tout comme la grotte qui a suivi. Pas d’inquiètude, aucun des deux endroits ne valait vraiment le coup. La cascade était bondée de touristes indonésiens, et je ne pouvais pas passer 5 minutes tranquille sans qu’on l’on me demande une photo. La grotte, quant à elle, était juste un petit renfoncement dans un mur de roche. C’est le petit inconvénient de partir à l’aveuglette. Je repars déçu, vers une nouvelle cascade.
Sur le chemin, un jeune indonésien me fait signe de prendre la route allant sur la gauche. J’ai le temps d’apercevoir « Air Terjun » (qui veut dire cascade) sur un panneau délabré avant de tourner.

ALLELUIA.

Cascade de Watu Layah

Je finis par découvrir un petit oasis, complètement désert, complètement imprévu, hors du temps. Air Terjun Watu Layah. J’y passerai deux heures à flâner, à descendre et remonter les cours d’eau se mêlant et s’entremêlant au gré du courant, à me rafraîchir, écouter le silence et les oiseaux gazouiller.

Plages de Yogyakarta

Il est de notoriété publique que Java n’est pas réputée pour ses plages par rapport aux autres îles indonésiennes. Pourtant, certaines valent le détour. Au programme de cette ultime journée : détente, et découverte des côtes du royaume de Djodja. Nous partons avec Dani à dos de scooter, pour une longue, très longue route…

Plage de sable très noir et très fin, Pantai Parangkusumo s’étend sur plusieurs kilomètres, et est malheureusement très ventée. Et pas très jolie. Des jeunes font leur footing, du quad ou encore du surf. On peut même apercevoir un couple de jeunes mariés en train de se faire prendre en photo, afin d’immortaliser l’instant. S’il fait trop chaud, allez boire de l’eau de coco, juste en amont de la plage.

Nous continuons rapidement notre chemin vers Pantai Watu Kodok. Un calme absolu perle de chacun de ses grains de sable doré. Si absolu que même Morphée s’y aventura pour jouer avec moi…

Conseils pratiques sur Yogyakarta

Que faire à Yogyakarta ?

En dehors de ce dont j’ai déjà parlé, il y a énormément de choses à faire à Yogyakarta et dans ses alentours.

Visiter la ville et découvrir son coté artistique

Partez à la découverte de l’art Batik, cet artisanat local qui est une technique d’impression des étoffes, ou encore du street art qui dessinent de nombreuses rues de Yogyakarta. Pour cela, filez explorer le centre-ville et ses environs, afin de découvrir les différentes galeries d’art, comme par exemple au grand marché de Beringharjo sur la rue Malioboro. Profitez-en pour goûter tout ce qui passe à portée de main afin de découvrir la gastronomie locale. Faîtes toujours attention aux attrapes touristes.

Les autres temples de Yogyakarta

La région de Yogyakarta regorge de temples. Borobudur et Prambanan sont bien évidemment les plus connus, mais il y en a d’autres, et beaucoup !

  • Temple de Sambisari
  • Temple de Kalasan
  • Temple de Sari
  • Temple de Ratu Boko
  • Temple de Plaosan
  • Temple de Ijo
Visiter le Kraton et Taman Sari

Le Kraton est la résidence du sultan de Yogyakarta : pour la visite, arrivez un peu avant 10h, afin d’assister à un spectacle de danse traditionnelle (à part le vendredi, jour de prière). Juste après, continuez par la visite du Taman Sari. Ce Water Palace est un jardin d’eau qui servait en fait de résidence secondaire aux sultans, à l’époque. Pas loin du Kraton (au niveau de Alun-Alun Selatan), vous pourrez réaliser votre souhait le plus cher. Pour celà, rien de plus simple : il suffit de suivre un chemin, les yeux bandés, entre les arbres de Beringin, deux banians.

Les autres plages de Yogyakarta

Pantai Indrayanti, Pantai Sundak, Pantai Krakal, Pantai Drini, Pantai Kukup… vous n’avez que l’embarras du choix ! Je regrette vivement de ne pas avoir eu le temps de les visiter.

Les tarifs des visites
  • Ticket d’entrée Borobudur et Prabanam : 520 000 IDR
  • Entrée du Kraton : 12 500 IDR + 1 000 IDR pour l’appareil photo. Ouvert de 8h à 14h sauf le vendredi jusqu’à 13h.
  • Location de scooter :
    90 000 IDR via POP! Hotel (scooter neuf)
    50 000 IDR via Dani
  • Parkings plages : 5000 IDR

Où dormir à Yogyakarta ?

  • POP! Hotel (300 000 IDR / nuit – petit déjeuner compris)
    Hôtel très sympa, ambiance futuriste. Rappelez-vous de Deasy : elle a aussi tenu à payer la première nuit d’hôtel après être parti de Malang, ce qui explique le tarif de cet hôtel.
    Réserver sur : bookingagoda.

Guide des transports

  • De Malang vers Yogyakarta (en train) :
    Billet réservé sur Traveloka pour 165 000 IDR, durée du trajet 7h15
  • De Yogyakarta vers Jakarta (en train) :
    Billet réservé sur Traveloka pour 230 000 IDR, durée du trajet 7h50

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire !
Entrer votre nom ici